Miamourdises

éloge de la gourmandise

19 décembre 2008

Et si on partageait pour de vrai?

"Il était une fois une bloggeuse bien intentionnée, qui avait décidé, en ces temps de fêtes de fin d'année, de penser un peu aux autres, aux plus démunis, à ceux très nombreux qui ont d'autres soucis que de savoir comment farcir sa dinde ou choisir son foie gras, mais qui se demandent simplement si elles auront de quoi nourrir leur enfant le soir du réveillon, et les soirs qui suivront...
Elle se dit que peut-être à travers son blog, elle pourrait faire passer un message, car il est évident que les blogs on en parle beaucoup, et que cela fait beaucoup parler. Parce que, oui, vous savez, il y a des classements, il y a des préférés, des privilégiés, des "même pas jalouses", des "profiteurs", des qui passent à la télé, des qu'on invite à droite à gauche, à qui on envoie des cadeaux et même pas à nous! Tant de questionnements fondamentaux qui nous font bien avancer et glorifient notre ego sans mesure, nous les bloggeurs. Et puis surtout, beaucoup de blogs clament haut et fort : "mon blog sert avant tout à partager". P-A-R-T-A-G-E-R. C'est un chouette mot je trouve, à la mode non?

blogpause

Elle prit donc son courage à deux mains, retroussa ses manches et alla frapper à la porte des blogs de cuisine. Oh, elle ne demandait pas grand chose, juste un élan de solidarité, de générosité, un "sacrifice" de rien du tout : mettre son blog en pause du 24 décembre au 1er janvier. Juste pour éviter le matraquage visuel de nos orgies culinaires, nous les bien lotis, nous les privilégiés, les gens classés, ceux qui ont de quoi cuisiner dans leur frigo. On pourrait en parler avant, et après, mais pendant ce laps de temps, on déciderait de tout garder pour nous, par simple décence. Bien sûr, elle était consciente que concrètement, cela ne remplirait pas les assiettes vides, mais quand même, pour le symbole, cela avait son importance.
Et puis elle a attendu, et quelques réponses lui sont parvenues, et très peu de portes se sont ouvertes pour lui dire que bien sûr, ils seraient de la partie!"

Je vous parle d'une bloggeuse qui s'appelle Lolotte. Elle tient un blog-note de recettes très chouette, et elle a une conscience du monde qui l'entoure qui me plaît bien et qui se fait rare. Elle a les pieds bien plantés dans la réalité du monde, elle est altruiste et prête même son blog à ceux qui n'en ont pas! Elle cuisine avec son coeur avant tout, pas parce que ça fait bien de dire ça, mais parce que c'est comme ça qu'elle fonctionne, elle ne sait pas faire autrement. Je me permets donc de relayer son appel sur mon blog car moi aussi il m'arrive de plus en plus, le soir lorsque dans ma cuisine je sors un plat tout chaud du four, que mon bébé dort paisiblement dans son joli lit et que mon mari rentre de sa longue journée de travail, de penser que pas loin de chez moi, à quelques pas peut-être, certains n'ont pas le luxe de prendre un vrai repas, encore moins un dessert ou un petit verre de vin. Je sens alors ma gorge se serrer et je pense à mon petit garçon bien chanceux, à comment je vais lui expliquer ce monde dans lequel nous vivons et au rôle que notre famille va jouer dans sa construction du monde, les valeurs à lui inculquer, la conscience qu'il va falloir faire émerger.
Je vous invite donc à lire le billet de Lolotte, c'est par ici :

http://blogalolotte.canalblog.com/archives/2008/12/17/11779662.html

Libre à vous d'agir en votre âme et conscience, mais j'ai tant de fois entendu dire "ce n'est qu'un blog, l'essentiel est de partager", que j'avais fini par y croire moi...

Posté par Lauriana à 12:38 - Bavardages - Commentaires [17] - Permalien [#] - Imprimer cette recette

 


Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.