Miamourdises

éloge de la gourmandise

05 janvier 2009

Marmelade étourdissante et ses petites étoiles

Pour commencer cette année, j'ai décidé de vous parler de mon auteur favori, celui dont j'ai lu tous les écrits, le seul que je prends le temps de relire, que je relirai inlassablement. En y réfléchissant bien, je dis "relire", mais chaque lecture est une nouvelle émotion, une nouvelle page qui se tourne. Je ne saurais trop expliquer le style de Christian Bobin, et d'ailleurs je ne le voudrai pas, ce n'est pas ma façon de parler des livres. Juste vous dire que je l'ai découvert alors que je devais avoir juste 20 ans, peut-être que si je l'avais croisé plus tôt , je ne me serai pas arrêtée sur ses pages. Je me souviens la couverture de ce livre* de poche, plutôt fin, en noir et blanc, un nénuphar. J'ai ouvert le livre et lu les premiers mots et c'est comme si ces paroles étaient entrées dans mon coeur, comme si j'avais pu les écrire, moi. En les relisant à l'instant ils ont encore la même force, ils me chamboulent; Christian Bobin c'est pour moi comme une évidence, ce sont des morceaux de vie pure, des petites étincelles d'âme éparpillées au grès des pages. Je vous livre un extrait; je l'avoue, au coeur de tout ce qu'il écrit il y a l'amour, mais, je suis de celles qui pensent que l'amour est partout autour de nous, dans tout ce que nous entreprenons :

"Celle qu'on aime, on la voit s'avancer toute nue. Elle est dans une robe claire, semblable à celles qui fleurissaient autrefois le dimanche sous le porche des églises, sur le parquet des bals. Et pourtant elle est nue - comme une étoile au point du jour. A vous voir, une clairière s'ouvrait dans mes yeux. A voir cette robe blanche, toute blanche comme du ciel bleu.

Avec le regard simple, revient la force pure."

Le titre du livre : "Une petite robe de fête". Ce n'est pas un roman, pas par lui que j'ai commencé; il s'agit de petites nouvelles qui se lisent sans fin, idéalement assise par terre, adossée contre un mur, là où personne ne peut nous surprendre.

Marmelade d'avocat au piment d'Espelette
robefete01

Une recette trouvée dans la Cucina, elle m'avait intriguée je me souviens, je m'étais promis de l'essayer, puis j'avais oubliée et ce matin, elle est revenue à moi. C'est tout simple mais tellement doux et piquant aussi. Je l'ai accompagnée de petites étoiles faites avec des restes de pâte feuilletée et parsemées de graines de sésames. Je vous conseille de la servir tiède, à l'apéritif, c'est léger et très parfumé.

Ingrédients
pour 4 amis qui ne se sont pas vus depuis longtemps
2 avocats
50g de sucre
25g d'eau
1 pincée de piment d'Espelette

Recette
Mettre l'eau et le sucre à chauffer dans une casserole durant une minute.
Ajouter l'avocat coupé en petits dés.
Après ébullition, retirer du feu et laisser refroidir.
Égoutter et saupoudrer de piment d'Espelette et de poivre du moulin.

etoile01

Les petits feuilletés, ce n'est rien de bien compliqué, mais dès qu'on y met des étoiles, cela change tout!

* La plus que vive. Christian Bobin

Posté par Lauriana à 12:36 - Apéro - Commentaires [20] - Permalien [#] - Imprimer cette recette

 


Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.