Miamourdises

éloge de la gourmandise

03 mai 2012

Salade d'aubergines

Ce matin, je me suis levée en me disant que j'allais cuisiner des aubergines, en salade. C'est printannier et léger. Les aubergines sont cuites au four, puis on les assaisonne d'une vinaigrette au persil et au citron. C'est plein de goût, délicieux avec un bon morceau de pain qui croustille.

IMG_6801

  

IMG_6820

Le salade d'aubergines
 
2 grosses aubergines
1 cuillère à café de persil frais
2 cuillères à soupe d'huile d'olive de qualité
1 gousse d'ail écrasée
1 cuillère à café de jus de citron
Sel et poivre du moulin
 
Préchauffer le four à 200°C.

Laver les aubergines et les piquer sur toute leur surface à l'aide d'une fourchette. Les déposer sur un plaque et les faire cuire au four durant 40 minutes, en les retournant de temps à autre.

Pendant ce temps, préparer la vinaigrette en mélangeant dans un bol l'huile d'olive, le persil, l'ail, le jus de citron,le sel et le poivre.
Une fois les aubergines cuites, les laisser refroidir, les peler.

Les effilocher et les disposer dans un plat. Recouvrir de vinaigrette au persil et servir. 

 

IMG_6821

 

Posté par Lauriana à 20:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]



12 avril 2012

Lapin en gelée

Voici une recette très simple et goûteuse, à préparer la veille, le soir, lorsque les enfants sont couchés.

IMG_5186b

IMG_5262

1 beau lapin découpé
1/2 bouteille de vin blanc liquoreux
1 oignon
50g de beurre salé
50g de pistaches vertes non salée et épluchées
60g de beaux raisins blonds secs
1 bouquet garni
1 feuille de gélatine
Sel et poivre du moulin

Peler et hacher l'oignon.
Faire fondre le beurre dans une cocotte et y faire revenir l'oignon et le lapin jusqu'à ce qu'il soit bien doré.
Verser le vin blanc, ajouter le bouquet garni, les pistaches et les raisins.
Salet et poivrer.
Couvrir et faire mijoter 40 minutes.
Sortir le lapin du jus, le laisser refroidir et le desosser en gros morceaux.
Filtrer le jus et garder les raisins, l'oignon et les pistaches.
Faire ramollir la gélatine dans un bol et la faire fondre dans le jus encore chaud.
Mélanger le lapin, les pistaches, les raisins et l'oignon et tasser dans un bocal.
Recouvrir du jus de cuisson et laisser refroidir avant de mettre au frigo pour au moins 24 heures.

Servir le lapin avec une bonne salade frisée et des croutons à l'ail.

Posté par Lauriana à 14:41 - Volaille - Commentaires [0] - Permalien [#]


27 mars 2012

Salade de céleri-rave, pommes et noix

 

 

IMG_3881

 

IMG_38891/2 boule de céleri-rave
2 pommes bien vertes
4 cuillers à soupe de crème fraiche
1 cuiller à soupe de moutarde forte
le jus de 2 citrons
1 cuiller à soupe de persil frais haché
2 belles poignées de cerneaux de noix grossièrement hachés
1 belle poignées de raisins blonds
sel et poivre du moulin

Raper le céleri et la pomme à l'aide d'une râpe à gros trous.
Arroser de jus de citron.
Dans un bol, mélanger la crème, la moutarde, le persil, le sel et le poivre. Mélanger.
Ajouter cette sauce au céleri et aux pommes. Mélanger.
Dresser dans des petits bols et parsemer de noix et de raisins juste avant de servir!

Posté par Lauriana à 20:34 - Salades - Commentaires [8] - Permalien [#]


18 avril 2011

Nonno

          Quand on demandait à Nonno de nous expliquer une recette de cuisine, on voyait ses yeux s'illuminer, il se redressait un peu, réfléchissait quelques secondes, se tortillait sur sa chaise, ne sachant par où commencer, et débutait alors un long long discours ponctué de "T'as compris ce qu'il a dit le Nonno?" . Il fallait prendre des notes, et Nonno s'assurait à plusieurs reprises que tout était parfaitement compris, exactement comme il l'avait dit. Je nous revois, assis à la table de la cuisine, après avoir demandé à Nonno la recette de la "parmeggiana", recette qu'il faisait très souvent, pour nous faire plaisir et nous régaler. Il en préparait des barquettes, les congelait, et nous les donnait quand nous allions lui rendre visite. Donc Nonno me parlait de l'importance de la sauce tomate "Tu comprends, tu achètes la tomate pelée, comme ça (et il sortait une boîte de son placard pour me la montrer), et tu la mixes, comme pour faire la soupe, mais tu prends un grand saladier, sinon ça coule partout et la Nonna elle est pas contente". Et il rigolait et s'approchait de Nonna pour lui faire un bisou.Et Nonna riait aussi, toujours, de bon coeur.

0508_fameck_20__2022

          La recette pour laquelle Nonno excellait, sa spécialité, c'était les arancinis. Longtemps j'ai cru que Nonno disait 'orangines", quand j'étais petite je m'imaginais des petites oranges, et finalement, je n'étais pas si loin de la réalité, car les arancinis sont des petits boules de riz, panées et passées à la friture. A l'intérieur, Nonno les garnissait d'une sauce tomate agrémentée de petits pois et de boeuf haché, puis de dés de mozzarella. Une fois cuites, il nous les servait sur une serviette en papier, et on croquait dedans ainsi, c'est comme ça qu'elles étaient les plus gourmandes, la mozzarella fondue faisait des fils, la crôute de chapelure croquait... et le regard de Nonno brillait.

nonno_01

          J'ai eu l'occasion de voir Nonno faire les arancinis à plusieurs reprises, et c'était toujours un moment exceptionnel, une sorte de fête. Aujourd'hui, je me dis que je n'en mesurais pas la chance, et je donnerai n'importe quoi pour pouvoir le revoir à l'oeuvre juste une fois. C'était très technique, la cuisson du riz devait être parfaite, et le choix du riz était primordial. Il avait cette façon de tourner les boules de riz dans ses mains et de les façonner qui n'appartient qu'à lui. Il les faisait frire à la cave, sur sa petite gazinière, et je me souviendrai toujours du jour où nous aviosn fêté l'anniversaire de Nonna : Nonno avait fait des arancinis pour toute la famille, peut-être une centaine, et on descendait tour à tour les chercher à la cave, on discutait un peu avec Nonno, fier de ce qu'il accomplissait, fier de nourrir sa famille. On finissait toujours pas une arancini "con burro ", une juste avec de la mozzarella  et du beurre, c'était presque un dessert.

nonno_02

          Je ne vous donnerai pas la recette des arancinis de Nonno, j'aurai trop peur d'omettre quelque chose, il aurait fallu l'entendre dire, il aurait fallu le voir, le connaître et l'aimer. Mais si vous allez en Sicile, au détour d'une rue, arrêtez-vous pour déguster une arancini, croquer dedans à pleine dents, régalez-vous les yeux et le ventre, et vous penserez certainement, comme Nonno, que la vie est "Mag- nifique".

Posté par Lauriana à 10:56 - Riz, pâtes, blé - Commentaires [12] - Permalien [#]


24 mars 2010

Cookies aux pépites de chocolat extra!

Les cookies, c'est un petit biscuit que je n'ai jamais osé faire, je ne sais pas pourquoi, cela me semblait difficile à réaliser, bien que je ne me sois jamais vraiment penchée sur la question. Puis il y a quelques jours, j'ai eu une folle envie de cookies! J'ai dit à mon petit Piou : "On va faire des cookies?" et rien que le nom il a adoré. C'était donc parti pour une petite fournée. Je me suis inspirée d'une recette de Trish Deseine, que j'ai adaptée. J'ai presque fait la totalité de la pâte au robot, ça a été super rapide. Résultat bluffant pour de beaux cookies croustillants à l'extérieur et moelleux à l'intérieur. (même si moi j'ai laissé une fournée cuire plus longtemps, car je les aime croustillants de partout!)

cookies02

Ingrédients (pour une douzaine de cookies croquants)
100g de pépites de chocolat au lait
100g de pépites de chocolat noir
200g de beurre aux cristaux de sel (ou de beurre doux si vous préférez)
120g de sucre roux
80g de sucre semoule
300g de farine avec levure incorporée
1 oeuf

Recette
Préchauffer le four à 200°C.
Dans le robot, battre le sucre roux et le sucre semoule avec le beurre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et devienne crémeux.
Ajouter l'oeuf et mélanger à nouveau.
Ajouter la farine et mélanger.
Sortir la pâte du robot et ajouter les pépites de chocolat, mélanger.
Prélever des cuillères à café de pâte que vous roulerez en boules (taille d'une balle de golf). Ne vous étonnez pas, la boule va s'aplatir, j'ai été tentée de l'aplatir moi-même en cours de cuisson, mais patience... Plus la boule sera ronde, plus votre cookie sera moelleux. (d'après les conseils avisé de Beau à la louche)
Les disposer sur une plaque anti-adhésive (à défaut, huiler la plaque).
Faire cuire pendant 10 minutes.
Laisser refroidir sur une grille avant de déguster. (attention, les cookies sont mous à la sortie du four, ils vont durcir en refroidissant).
Les cookies se gardent une bonne semaine dans une boîte en fer.

cookies01

A déguster matin, midi et soir, et dès que l'envie vous prend!

Posté par Lauriana à 12:38 - Goûter - Commentaires [74] - Permalien [#]




21 mars 2010

Conchiglie chèvre-roquette

J'ai toujours aimé le printemps, le vert des feuilles, la douce chaleur des premiers rayons de soleil, les bruits de la nature qui se réveille... cette année encore plus, le printemps est pour moi un immense bonheur, il sera la fin d'une attente merveilleuse, magique, encore deux petits mois et pour les beaux jours de mai, mon ventre ne sera plus tout rond, je ne sentirai plus les petits pieds qui dansent à l'intérieur de mon corps, je n'aurai plus à imaginer son doux petit visage, car je pourrai enfin serrer ma petite fille dans mes bras, la respirer et lui faire découvrir le monde.
Avec le printemps me revient aussi l'envie de noircir quelques lignes par ici; si le temps et l'énergie ne me manquaient pas, j'y viendrai souvent, partager avec vous les petits plaisirs que ma cuisine et mes envies m'apportent chaque jour. En attendant, un petit plat de pâtes frais et vert comme le printemps!

conchiglie03bis conchiglie02bisd

Ingrédients (pour les quantités, pas de secret, vous faites comme vous avez envie!)
conchiglie fraîches (ou grosses pâtes à farcir)
chèvre frais
basilic
roquette
pignons hachées
huile d'olive
sel et poivre du moulin

Recette
Faire cuire les pâtes , les égoutter et les passer sous l'eau froide pendant 2 minutes. Egoutter soigneusement.
Dans un bol, écraser le fromage de chèvre à la fourchette.
Ajouter de l'huile d'olive en bonne quantité, du basilic, de la roquette ciselée et les pignons.
Mélanger soigneusement.
Saler et poivrer à votre goût.
Farcir les pâtes à l'aide de cette préparation.
Disposer sur une assiette, arroser d'huile d'olive, saler et poivrer.

Posté par Lauriana à 08:56 - Riz, pâtes, blé - Commentaires [19] - Permalien [#]


14 janvier 2010

Merveilleux gâteau choco-framboise

Je suis une fille plutôt salée! Hormis le caramel et le chocolat, les tartes aux fruits bien acides, les desserts ne m'intéressent pas trop, je leur préfère de loin le fromage. En ce moment, j'ai des envies encore plus salées, des envies furtives que je dois assouvir dès que possible. Et si mon chéri vient à me parler de tel ou tel met, si celui-ci me fait envie, il me faut le déguster dans la journée, sinon je me sens toute triste et sans vie (je n'exagère que peu...). Quand en début de semaine, ma belle-maman m'a apporté un morceau de gâteau emballé dans un morceau de papier aluminium, je me suis dit : "Cette part est bien trop grosse, elle ne sera jamais mangée!", je me voyais plutôt engloutir un fromage qu'un gros morceau de gâteau. Puis elle m'a dit "C'est framboise-chocolat", et un petit frémissement s'est produit dans mon ventre. Quand par curiosité j'ai entrouvert le papier et senti, tout mon corps s'est réveillé et j'ai su que je n'attendrai pas l'heure du goûter pour m'en servir un morceau.

gatochocoframb

Ingrédients
200g de chocolat noir (+ 100g pour le glaçage)
125g de beurre (+ 50g pour le glaçage)
4 oeufs
70g de sucre en poudre
125g de farine avec levure incorporée
50 ml de crème fraîche
100g de framboises
100g de myrtilles

Recette
Faire fondre le chocolat et le beurre au bain-marie.
Battre les jaunes d'oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
Battre les blancs en neige ferme avec une pincée de sel.
Ajouter les jaunes au chocolat fondu. Mélanger.
Incorporer la farine et bien mélanger.
Ajouter les blancs petit à petit en soulevant la masse.
Chemiser un moule à manquer et verser la moitié de l'appareil.
Eparpiller les myrtilles et les framboises puis recouvrir avec le reste de la préparation.
Faire cuire 30 minutes dans le four préchauffé à 180°C.
Démouler sur une grille et laisser refroidir.
Glacer le gâteau avec le chocolat et le beurre que vous aurez fait fondre au micro-ondes avant d'y ajouter la crème.
Décorer comme bon vous semble!

Ce gâteau est vraiment un coup de coeur, pour moi il est parfait : sucré juste ce qu'il faut, moelleux et ce, même après 3 jours, délicatement acide grâce au fruits et tellement tendre à manger... c'est devenu mon gâteau préféré, celui que je vais faire et refaire sans me lasser!
Merci encore à ma belle-maman!

Posté par Lauriana à 18:45 - Goûter - Commentaires [35] - Permalien [#]


10 janvier 2010

Apéritif frais et acidulé

Avec la nouvelle année qui commence, me voilà de retour dans ma cuisine : mes tabliers sont bien repassés (en théorie bien sûr), mes recettes à tester en pile suffisante et mes papilles plus curieuses que jamais!
Pour bien débuter l'année, je vous propose un petit apéritif léger, frais et aux notes plutôt acidulées. Tout peut se préparer la veille (cela n'en sera que meilleur) et je jour J vous n'aurez donc plus qu'à dresser!

saladeriz

Préparer un riz façon pilaf, que vous aromatiserez au curry. L'égrener et le laisser refroidir.
Détailler une mangue bien mûre en petits dés.
Peler un pamplemousse à vif, et couper les suprêmes en dés. (pendant cette manipulation, vous allez perdre du jus de pamplemousse, servez-vous-en pour arroser le riz.)
Egoutter une boîte de chair de crabe.
Ajouter la mangue, le pamplemousse et le crabe au riz. Mélanger soigneusement.
Assaisonner avec de l'huile d'olive, du sel, du poivre et un jus de citron.
Laisser au frais jusqu'au moment de servir.

brochette

Décortiquer des crevettes roses cuites. Les mettre dans un plat, arroser de jus de citron vert et d'huile d'olive. Saupoudrer de curry ou de quatre épices. Saler et poivrer. Mélanger et laisser mariner au frigo au moins 4 heures.
Au moment de servir, préparer des brochette en alternant crevettes marinées et litchis au sirop.

saladepoirech_vre

Peler un avocat bien mûr et le couper en petits dés. L'arroser immédiatement de jus de citron.
Couper une poire bien mûre en petits dés et la mélanger aux dés d'avocat.
Saler, poivrer et arroser d'un filet d'huile d'olive. Mettre au frais pendant au moins 4 heures.
Au moment de servir, émietter du fromage de chèvre bien sec et donner un tour de moulin à poivre.

tartare_saumon

Peler une pomme de type Granny smith. L'épépiner et la couper en dés. Arroser immédiatement de citron vert.
Peler un pamplemousse à vif, et couper les suprêmes en dés.
Emincer finement 4 tranches de saumon fumé.
Mélanger la pomme, le pamplemousse et le saumon.
Saler légèrement, poivrer et arroser d'un filet d'huile d'olive.
Réserver au frais jusqu'au moment de servir.

Je vous souhaite à tous une merveilleuse année 2010, remplie de découvertes, de belles rencontres et d'amour!

Posté par Lauriana à 10:58 - Apéro - Commentaires [20] - Permalien [#]


24 septembre 2009

Rillettes de beaux maquereaux au citron vert

Le soleil n'était pas encore tout à fait levé lorsqu'il est sorti du lit à pas feutrés. Il avait préparé ses affaires la veille : un pantalon à poches, un ciré, des chaussures de bateau, une casquette et son appareil photo... au cas où la prise serait belle. Il a pris un bon petit déjeuner, a enfilé son sac à dos et est parti impatient comme un petit garçon. Il est rentré le sourire aux lèvres, avec dans sa main un gros sac plastique qu'il m'a tendu en disant "Pèse, t'as vu tout ce que j'ai pêché!". Il a sorti ses poissons du sac : de beaux maquereaux, brillants et lisses. Il les a lavés, vidés et a prélevé les filets, fier comme un jeune enfant qui a réussi une prouesse... il pouvait l'être, son butin était digne d'un grand pêcheur!

Alors dans notre toute petite cuisine de vacances, avec ses ustensiles de base et ses casseroles bancales, on a préparé des rillettes. On a acheté du très bon cidre, de la crème d'Issigny, de la moutarde à l'ancienne et de beaux citrons verts. On a cuit, désarêté, écrasé la chair, mélangé. On a acheté des bocaux et tout stérilisé. Quel bonheur de cuisiner les poissons que son chéri a pêché, quelle fierté pour moi aussi!

maquereaux01
Recette trouvée chez Audrey cuisine!

Ingrédients
6 maquereaux
200g de crème fraîche d'Issigny
100g de moutarde à l'ancienne
1 citron vert
1 oignon
1 bouteille de cidre de Kerné
1 carotte
1 poireau
1 belle pincée de curry
1 clou de girofle
sel de Guérande
poivre du moulin

Recette
Préparer le court bouillon : verser dans une grande casserole le cidre, 75 cl d'eau, 1 oignon pelé et piqué d'un clou de Girofle, la carotte et le poireau coupés en rondelles. Saler et porter à ébullition.
Vider les maquereaux et les passer sous l'eau. Les ajouter dans la casserole et baisser le feu. Maintenir à petit bouillon et laisser cuire pendant 10 minutes. Laisser les maquereaux refroidir dans le court-bouillon.
Récupérer les maquereaux du court bouillon, et récupérer les filets sans la peau ni les arrêtes. Il en faut 500g.
Hacher l'oignon qui a cuit dans le court bouillon.
Dans un saladier, écraser les filets de maquereau avec la crème, la moutarde et le jus du citron vert. Ajouter l'oignon, et assaisonner avec du sel, du poivre et le curry. Goûter pour rectifier l'assaisonnement
Remplir jusqu'à la limite les terrines, poser la capsule dessus et visser le couvercle.
Déposer les terrines dans une cocotte avec un torchon dessous pour amortir les chocs. Ajouter l'eau, couvrir et stériliser pendant 45 minutes dès la reprise de l'ébullition.
Laisser ensuite refroidir, et vérifier que les capsules sont bien soudées. Les ranger dans un endroit sec, à l'abri de la lumière.

maquereaux03 maquereaux04

Coller une jolie étiquette et offrir à ceux qu'on aime, en souvenir des vacances trop vite passées...

Posté par Lauriana à 14:47 - Poisson, crustacés - Commentaires [29] - Permalien [#]


11 août 2009

Le tiramisu d'Audrey

La cuisine que j'aime, c'est celle faite de souvenirs et d'amour. La cuisine dont on se rappelle, celle qui nous rappelle les gens. Souvent on entend dire : "Tiens, et si tu nous faisais "ton" cake?". Même si nous, on a la recette, on veut que ce soit elle qui le fasse et personne d'autre, car quoiqu'il arrive, c'est toujours le sien le meilleur. Dans la famille, il y a les gaufres de maman, la bolognaise de papa, les lasagnes della nonna, les boulettes de papi, les pâtes à la portugaise de Ninnie... il y a "ma" terrine de canard et "mes" magrets séchés... et le tiramisu d'Audrey. Quand elle le fait, moi je lui prépare le café, pas le premier, c'est elle qui le fait, mais le second, car il n'y en a jamais assez... "Laurie, tu peux me refaire un café s'il te plaît?" Il y a souvent ma maman dans les parages, qui croque dans un biscuit Pavesini, ceux comme quand elle était petite. Et puis aussi Ninnie qui pose plein de question telle une élève modèle. Sans oublier les garçons qui demandent si c'est prêt!

tiramisu01 tiramisu02
D'après la recette de Laura Zavan

Ingrédients
6 œufs (blancs et jaunes séparés)
200 g de sucre
500 g de mascarpone
20 biscuits Pavesini
30 cl de café fort
2 càs de cacao amer

Recette
Préparer 30 cl de café très fort. Le mettre dans un plat un peu plus grand que les biscuits. Réserver.
Au robot, battre les jaunes d'œufs et le sucre jusqu'à ce qu'ils deviennent blancs et mousseux. Incorporer le mascarpone pour obtenir une crème légère et onctueuse. Réserver au froid.
Battre les blancs en neige bien ferme, ressortir le premier appareil et lui ajouter les blancs petit à petit pour obtenir une crème souple.
Tremper les biscuits dans le café et en disposer une couche dans un plat ou dans un verre. Recouvrir généreusement de la crème et ajouter une deuxième couche de biscuits. Terminer par le restant de la crème. Saupoudrer de cacao pur et réserver au froid jusqu'au moment de servir.

Bien sûr, il y a un petit secret qui fait que c'est le tiramisu d'Audrey, mais ça, je ne le dévoilerai pas!

Posté par Lauriana à 16:48 - Dessert - Commentaires [28] - Permalien [#]




Fin »
 


Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.